Au cours des dernières années, aucun cybercriminel n’a autant suscité l’attention des autorités que Slavik. Auteur du virus GameOverZeus, considéré comme le Microsoft Office des malwares, Slavik a mis sur pied un réseau impressionnant de pirates en ligne appelé le Business Club, responsable de plus de 200 millions $ dérobés à des banques de partout dans le monde. Malgré que sa tête soit mise à prix pour 3M$, Slavik demeure un véritable fantôme, introuvable après plusieurs années de recherche. L’histoire du Business Club, c’est Mr Robot et Watch Dogs réunis dans la vraie vie.

Rejoignez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Notre bière de la semaine, la Impériale Pale Ale de la microbrasserie Riverbend

Avis de recherche du FBI de Evgeniy Mikhailovich Bogachev « SLAVIK »